top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAKA Formacoaching

"Le business du bonheur"

En cette rentrée, je partage avec vous le teaser d'une enquête de 88 minutes actuellement accessible en replay sur @ARTE.


Cette enquête traite du business du développement personnel.

Comment la "psychologie positive", de pensée très américaine, s'est diffusée en Europe par le biais de formations pour des cadres d'organisations avant d'investir la politique.


Des témoignages intéressants des fondateurs de la psychologie positive pour se forger son opinion et également @christopheandré que je trouve toujours aussi honnête, sincère et réfléchi, @juliadefunès qui m'a semblé assez modérée, ne mettant pas ici tout le monde dans le même panier.


La psychologie positive a eu le mérite de changer le point de vue de la psychologie académique, passant d'une approche pathologique et dysfonctionnelle à une approche positive fonctionnelle.


Cette approche connaît aujourd'hui des dérives importantes dans nos sociétés renversant parfois de façon lamentable et culpabilisante la responsabilité des dysfonctionnements sur l'individu plutôt que de traiter des inégalités sociales.


Enfin, l'enquête renvoie également à l'appropriation de ce courant de pensée par des gourous ou pseudo coachs, et traite de ce fourre-tout qu'est devenu le développement personnel. On y trouve en effet tout et n'importe quoi. L'image des professionnels de l'accompagnement s'en trouve, à mon sens, désastreusement ternie.


Pour moi, une expérience professionnelle permet à un coach ou à un formateur de mieux comprendre et d'accompagner les autres. Ces professionnels doivent en outre être au clair avec leurs propres motivations et intentions afin d'exercer avec humilité.


Concernant ces métiers de l'accompagnement, une régulation me semble nécessaire ; contraindre les professionnels à adopter une éthique forte et, à l'instar d'autres professions, créer un conseil sanctionnant les dérives déontologiques.


Les coachs sont très utiles lorsqu'ils proposent à leurs accompagnés un espace propice à la prise de recul, à la prise de décision, en écoutant leur problématique et en comprenant leur contexte.

Accompagner le cheminement d'une personne c'est également respecter profondément ses valeurs sans rien lui imposer.


Il me semble également important d'accompagner en comprenant que chaque individu a certes ses propres marges de manœuvre mais que le système dans lequel il évolue peut empêcher le changement.


En outre, nul ne peut décréter le bonheur. Un accompagnement utile consiste, me semble-t-il, bien souvent à tendre vers un mieux-être salutaire pour un accompagné qui vit une impasse.


Enquête en replay sur @ARTE de @JeanChristopheRibot et En cette rentrée, je partage avec vous le teaser d'une enquête de 88 minutes actuellement accessible en replay sur @ARTE.


A projeter dans toutes les écoles de coaching et de formation sérieuses.




17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page